Article header background
Répertoire

Damien Dufitimana

image
3 avril 2024

Nous avons trouvé le Messie

Jean 1, 35-42

Il s’agit d’André qui partage à son frère Simon la joie de sa rencontre avec Jésus. Tout part des bords du Jourdain, quand le Baptiste, voyant Jésus passer par là, le signale à deux de ses disciples en disant :

Voici l’Agneau de Dieu

Jean-Baptiste ne veut plus retenir ses disciples à lui. Il leur montre Jésus, leur laissant la liberté de le suivre. Il l'appelle l'Agneau de Dieu, càd le seul sans péché ; le Sauveur tant attendu. Jean-Baptiste parle à partir de son expérience accumulée d’attente du Messie. C’est l’attitude des parents envers leurs enfants quand ils les aident à faire de bons choix de vie. C’est notre attitude quand nous proposons notre foi aux autres.

Damien Dufitimana

Dominicain

“C’est notre attitude quand nous proposons notre foi aux autres.”

Que cherchez-vous ?

Jésus interroge ces hommes qui le suivent immédiatement. Une manière de leur inspirer confiance, comme pour nous le jour de notre baptême. Ces paroles nous apprennent que lorsque nous aspirons sincèrement au bien, Dieu nous ouvre le chemin.

Maître, où demeures-tu ?

En Jésus, ils reconnaissent déjà le Maître, et veulent savoir où il habite. Un questionnement qui prouve leur capacité d’engagement futur, le désir ardent de lui appartenir. A son tour Jésus leur dit :

Venez et voyez !

Les disciples l’accompagnèrent alors, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de Lui ce jour-là. En leur disant « venez » Jésus les invitait à la vie active ; et par « voyez », la vie contemplative.

Le lendemain, c’est André qui va dire à son frère Simon : Nous avons trouvé le Messie. Simon suit André et découvrit Jésus qui lui dit : Tu es Simon ; tu t'appelleras Kèphas (càd pierre). Cet Apôtre est appelé Pierre pour la promptitude de sa foi. Simon qui traduit « docile » est déclaré Pierre comme pour lui dire : à cause de ta docilité, Dieu t’a disposé le roc sur lequel se bâtira l’Église dont Jésus est la pierre angulaire.

À notre tour, c’est bien d’avoir trouvé Jésus, que d’être embrasé pour lui d’un amour véritable, et plein de zèle, de l’annoncer à nos frères et sœurs.